Concours résistance/déportation 05-06
+ 0 - ACCUEIL
+ 1 - INTRODUCTION
+ 2 - DISSIDENTS ET PASSEURS 972
+ 2.1 - Situation géographique de la Martinique
+ 2.2 - Contexte historique pendant la 2nde guerre mondiale
+ 2.3 - Départ en dissidence
 -  2.4 - Contribution des ruraux au départ
+ 2.5 - Destins de dissidents
+ 3 - CHANT HOMMAGE AUX DISSIDENTS
+ 4 - LE GOMMIER
+ 5 - CONCLUSION
+ 6 - REMERCIEMENTS
+ 7 - ANNEXES
+ Lycée Saint-James

2.4 - Contribution des ruraux au départ - b - Contact - Choix du passeur

CONTACT - CHOIX DU PASSEUR - A QUI S'ADRESSER ?

jean-bapt.jpg

video.gifMonsieur JEAN-BAPTISTE,frère d'un passeur de Grand-Rivière
(a accompagné son frère au cours de certains voyages) se présente

 

gommier.jpg

Vieux gommier photographié par les élèves sur la plage du Prêcheur

video.gif(Mme MAITREL raconte sa tentative de départ)

 

Voici ce qu’en dit Monsieur ABENON dans « Les dissidents des Antilles » pages 48-49 : « A partir de 1943, les choses semblent plus ou moins organisées, mais au cours de la période antérieure, tout devait être nettement plus compliqué. Il semblerait que les pêcheurs ont su plus ou moins rapidement trouver le moyen de faciliter le départ de ceux qui voulaient prendre la mer. Ils connaissaient l'océan, les vents, les courants. Ils avaient appris à affronter les dangers de l'élément marin et à les vaincre. Ils continuaient à voyager pour leur propre profit vers les îles voisines, ils continuaient de hanter la mer pour en tirer leur subsistance. Ils étaient donc parfaitement à même de réaliser ce qu'on attendait d'eux. Le tout était de trouver celui qui voulait tenter l'expérience, le tout de savoir quelle nuit serait la plus propice étant donné l'état de la mer, les conditions météorologiques et la surveillance exercée par la marine.

[...] Le choix du passeur dépendait de nombreux facteurs, lorsque l'on pouvait choisir. Généralement il se faisait par connaissance, tel ami ou alors tel ami d'un ami. Intervenaient aussi l'expérience du pêcheur, son honnêteté. C'est que couraient d'effroyables bruits sur des passeurs avides, qui n'hésitaient pas à jeter à la mer leurs passagers pour s'emparer de leurs biens. On disait que certains avaient été volontairement noyés et que tel ou tel s'était enrichi de leurs dépouilles.»

Monsieur HELENON nous a rapporté, lors de notre rencontre avec l'association des dissidents, que c'est un employé de la Compagnie Générale Transatlantique, Monsieur SANDOT, qui a pris contact avec le passeur et a préparé son voyage.

helenon.jpg

Monsieur HELENON, dissident

Monsieur Fernand PAIN nous a confié dans une interview téléphonique que c'est Madame DELBE, cousine de ses parents, mariée à un pêcheur, qui a servi d’intermédiaire et a permis dans un premier temps à ses deux frères (DELBE Godard et DELBE Pierre) ainsi qu’à son beau-frère, de partir en dissidence.

Elle les avait mis en relation avec un pêcheur passeur du Prêcheur, Monsieur BOURG.

Messieurs Fernand PAIN, JORITE Sainville et JORITE Paul vont bénéficier de la même filière d’évasion.

RUMEURS - Y A T-IL EU DES PASSEURS NAUFRAGEURS ?

Il n’y a pas de renseignements précis mais des rumeurs, des soupçons.

Pour les gens de la mer, c’est peu probable. Selon eux, il existait une complicité entre passeurs et dissidents. Les accords se faisaient entre gens qui se connaissaient, qui étaient parfois des amis.

Cependant de fortes rumeurs courent sur des passeurs originaires de Fort-de-France près du Canal Levassor, de Saint-Pierre, du Prêcheur.

Monsieur JEAN-BAPTISTE (de Grand-Rivière) parle d’un pêcheur qui aurait accompli deux traversées dans la même nuit, ce qui est impossible. Cela a donc alimenté les rumeurs et bien souvent, certains dissidents qui possédaient une arme la gardait à portée de mains dans leur poche : ça a été le cas de Monsieur PAIN.

page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


Date de création : 22/04/2006 ° 17:00
Dernière modification : 14/06/2006 ° 18:09
Catégorie : 2.4 - Contribution des ruraux au départ
Page lue 10 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL