Concours résistance/déportation 05-06
+ 0 - ACCUEIL
+ 1 - INTRODUCTION
+ 2 - DISSIDENTS ET PASSEURS 972
+ 2.1 - Situation géographique de la Martinique
+ 2.2 - Contexte historique pendant la 2nde guerre mondiale
+ 2.3 - Départ en dissidence
 -  2.4 - Contribution des ruraux au départ
+ 2.5 - Destins de dissidents
+ 3 - CHANT HOMMAGE AUX DISSIDENTS
+ 4 - LE GOMMIER
+ 5 - CONCLUSION
+ 6 - REMERCIEMENTS
+ 7 - ANNEXES
+ Lycée Saint-James

2.4 - Contribution des ruraux au départ - d - Identité des passeurs

L'IDENTITE DES PASSEURS - QUI SONT LES PASSEURS ?

Ceux qui ont fait confiance à des passeurs honnêtes et compétents ne l’ont pas regretté malgré les dangers encourus. Malheureusement, comme le souligne ABENON : « Nous ne connaissons pas les noms de ces passeurs. Les vétérans interrogés semblent les avoir oubliés». Ils ne se souviennent pas ou ne connaissent pas le nom de leur passeur.

C’est pourquoi, dans notre enquête sur le terrain, nous nous sommes penchés sur la question et finalement en interrogeant Monsieur BAUDE, Monsieur PAIN (dissidents), et Madame MAITREL (habitante du Prêcheur contemporaine de la période), nous avons recueilli quelques noms de passeurs, et retrouvé le frère d'un ancien passeur, Monsieur JEAN-BAPTISTE Eugène, dissident de Grand-Rivière.

Madame Rosange MAITREL nous a livré les noms suivants de passeurs du Prêcheur, la plupart sont décédés :

Messieurs René BISSON, Génor et Gerlas JEAN-JOSEPH, Johannès ETINOF, Faustin GRELETet Monsieur GENTILHOMME (également cité par Monsieur BAUDE).

M. JEAN-BAPTISTE nous a parlé de son frère, M. François BOULAY (décédé) et de M. André LOUISIN (89 ans, toujours vivant).

Le passeur de Monsieur PAIN s'appelle Monsieur BOURG (originaire du Prêcheur). M. PAIN a cité Monsieur Modeste BEATRE ( décédé), passeur à Saint-Pierre.

Voici le témoignage de M. BAUDE qui est parti du Prêcheur en Octobre 1942 en compagnie de son grand frère et d’un camarade de Fort-de-France, M. MARIETTE. Ils ont été aidés par le prêchotain, Monsieur GENTILHOMME.

baude.jpg

Monsieur BAUDE - Dissident (84 ans) lors de sa rencontre avec les

élèves du lycée le mardi 14 mars 2006.

Question : Le pêcheur était-il un de vos amis ?

M. BAUDE : Non. On s'était renseigné. Il nous avait donné rendez-vous à minuit à l'Anse Céron pour échapper aux douaniers. Il habitait dans le secteur de la mairie du Prêcheur. Le voyage a été reporté parce qu'un des membres du groupe avait fait un mauvais rêve et a déclaré qu'il ne voulait pas partir ce jour-là. On a donc dormi chez le pêcheur puisqu'on avait déjà dit au revoir à la famille.

page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


Date de création : 24/04/2006 ° 12:54
Dernière modification : 16/06/2006 ° 07:25
Catégorie : 2.4 - Contribution des ruraux au départ
Page lue 8 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL