Concours résistance/déportation 05-06
+ 0 - ACCUEIL
+ 1 - INTRODUCTION
+ 2 - DISSIDENTS ET PASSEURS 972
+ 2.1 - Situation géographique de la Martinique
+ 2.2 - Contexte historique pendant la 2nde guerre mondiale
+ 2.3 - Départ en dissidence
+ 2.4 - Contribution des ruraux au départ
 -  2.5 - Destins de dissidents
+ 3 - CHANT HOMMAGE AUX DISSIDENTS
+ 4 - LE GOMMIER
+ 5 - CONCLUSION
+ 6 - REMERCIEMENTS
+ 7 - ANNEXES
+ Lycée Saint-James

2.5 - Destins de dissidents - b - Carte et bilan du périple du BA1

CARTE : "PERIPLE DES DISSIDENTS DU BA1"

De la Martinique aux campagnes de Libération de l'Italie et de la France

L'exemple du 21ème GADCA (Groupe Antillais de Défense Contre-Avion) - Ex-Bataillon des Antilles n°1 (BA1) incorporé dans les FTA (Forces Terrestres Antiaériennes) de la 1ère DFL (Division de la France Libre)

parcoursquat.jpg

 

Légende de la carte

De la Martinique aux campagnes de Libération de l’Italie et de la France :

L’exemple du 21e GADCA (Groupe Antillais de défense Contre Avion)

Ex- Bataillon des Antilles n°1 (BA1), incorporé dans les FTA (Forces Terrestres Antiaériennes) de la 1e DFL (1e Division de la France Libre)

1. Départ des Antilles via la Dominique ou Sainte-Lucie 1942-1943

(5 convois de Octobre 42 à Juin 43)

2. Départ du 1er convoi des Etats-Unis de 1.149 dissidents après un entraînement militaire au Fort Dix dans l’Etat du New- Jersey 24 Sept 43 (BA 1 créé en oct. 42).

3. Arrivée au Maroc (Casablanca) 12 oct. 43. Cantonnement à EL HAJEB et MEKNES

4. Tunisie Déc. 43. Consolidation de la présence des Alliés en Afrique du Nord (Formation du 21e GADCA 18 janvier 44)

5. Campagne d’Italie (Monte Cassino) Mai 44.

6. Débarquement de Provence à Cavalaire 15 Août 44

Libération de Toulon 25 Août 44

a) Franchissement du Rhône 31 Août 44

b) Lyon 6 sept 44

c) Campagne des Vosges- Campagne d’Alsace fin Sept 44-mars 45

d) Campagne de la Riviera (Côte d’Azur) Mars-mai 45

e) Retour aux Antilles par convois maritimes : le 7 septembre 1945, 9 sous-officiers et 125 hommes de troupe sont dirigés vers le centre de transit de Rouen pour rapatriement


Bilan

La guerre des dissidents Martiniquais et Guadeloupéens a donc duré du 2 Mai 44 (Italie) jusqu’au 8 Mai 45 (France) : soit un total de 12 mois au front dont 350 jours de front non stop. Cette unité déplore :

- 28 morts au champ d’honneur et autant de disparus

- 208 blessés au front

Le Général de Brigade GARBAY, commandant la 1ère Division Française Libre rendit un dernier hommage au Bataillon le 19 septembre 1945, avant leur retour au Antilles, en ces termes :

"Après les Fusilliers marins, la Légion, le 22ème B.A.N.A., le Bataillon d'Afrique, les camarades des Antilles quittent à leur tour la Division et rejoignent leur pays. Ils peuvent partir la tête haute. Pendant 4 ans, côte à côte, en Afrique, en Italie, en France, nous avons souffert et combattu pour gagner la victoire.
Servant des pièces de D.C.A, conducteurs du train, fantassins d'Herbsheim, dans tous les emplois et en toutes circonstances,
des soldats des Antilles sont morts pour l'honneur du pays.
C'est donc avec une absolue gratitude que la Division accompagne aujourd'hui de ses voeux, ceux qu'elle est fière de compter
dans ses rangs depuis les premiers jours de la Résistance jusqu'à la Victoire finale."

Aucun ancien dissident ne regrette d’avoir participé à l’action résistante de la Seconde Guerre Mondiale. Ils sont en revanche tous déçus de voir comment leur participation à été méprisée par certains gradés, occultée par la Métropole et par conséquent souvent méconnue voire dévalorisée par leurs contemporains des Antilles. Il faut pourtant garder à l’esprit que la France Libre du Général DE GAULLE a pu compter sur le ralliement de l’Empire coloniale très tôt et qu’elle a retrouvé sa liberté avec l’aide de ses forces dissidentes : Bataillon Algérien, Tirailleurs Sénégalais, Bataillons Antillais (BA1 et BA5).

Citation du Bataillon à la fin de la guerre

citationbataillon.jpg


logomusique.jpg Chant de départ de Martinique du BA5, constitué à Fort-de-France le 27 Juillet 1943, commandé par TOURTET.

Ce détachement avait embarqué le 12 mars 44 sur le navire l'Orégon à destination de Casablanca ( MAROC)

pour rejoindre ensuite le front en France.

Il comptait dans ses rangs Frantz FANON.

page 1 2 3



Date de création : 01/05/2006 ° 08:21
Dernière modification : 05/07/2006 ° 22:58
Catégorie : 2.5 - Destins de dissidents
Page lue 6229 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL