Concours résistance/déportation 05-06
+ 0 - ACCUEIL
+ 1 - INTRODUCTION
+ 2 - DISSIDENTS ET PASSEURS 972
+ 2.1 - Situation géographique de la Martinique
+ 2.2 - Contexte historique pendant la 2nde guerre mondiale
 -  2.3 - Départ en dissidence
+ 2.4 - Contribution des ruraux au départ
+ 2.5 - Destins de dissidents
+ 3 - CHANT HOMMAGE AUX DISSIDENTS
+ 4 - LE GOMMIER
+ 5 - CONCLUSION
+ 6 - REMERCIEMENTS
+ 7 - ANNEXES
+ Lycée Saint-James

2.3 - Départ en dissidence - d - Où voulaient-ils partir ?

regionantilles.jpg

OÙ VOULAIENT-ILS PARTIR?

Les dissidents s’enfuyaient des îles françaises pour rejoindre les îles anglaises proches, la Dominique et Sainte-Lucie, et s’engager dans les FFL. Pour cela, il fallait franchir le canal redoutable de la Dominique ou de Sainte-Lucie. Monsieur Henri HELENON nous a même avoué que cette traversée a été pour lui la plus grande terreur de sa vie. De plus, avant le blocus total de l’île et la pénurie de carburant, les bâtiments de guerre patrouillaient de jour comme de nuit pour empêcher ces tentatives de fuite par le Nord ou le Sud et les Marins avaient l’ordre de couler tout canot suspect. Les autorités maritimes avaient ainsi établi le 26 Février 1941 des permissions pour les différentes embarcations qui fréquentaient les côtes de la Martinique (extrait) :

- "... seuls les détenteurs de la petite carte jaune (permis de sortir de nuit) sont autorisés à naviguer entre le coucher et le lever du soleil,

- toute embarcation doit porter de nuit un feu blanc visible sur tout l’horizon. Le transport des passagers est interdit de nuit. " Lieutenant de vaisseau GUILLERME

page 1 2 3 4 5 6


Date de création : 22/04/2006 ° 15:04
Dernière modification : 03/06/2006 ° 16:19
Catégorie : 2.3 - Départ en dissidence
Page lue 14 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL