Circonscription

Direction

Personnel

Parcours d'école

Maternelle

Elémentaire

Dispositifs

Evaluations

Ministère

Organisation générale - La sieste

La sieste et le temps calme

 

 

En cette fin donnée, j’attire votre attention sur la liste de fournitures pour la prochaine rentée scolaire. Dans certaines écoles de la circonscription, il a été demandé aux parents un matelas. Cette demande est formellement interdite. Les activités de repos en milieu scolaire nécessitent des conditions assurant la qualité et la sécurité des élèves scolarisés.

Les matelas achetés par les parents, bien qu’estampillés NF, ne sont pas à usage scolaire, ils ne peuvent être utilisés dans le cadre d’une collectivité d’enfants. Le risque d’inflammabilité est grand.

 

Les collectivités territoriales sont, dans l’immense majorité des cas, les propriétaires et gestionnaires des équipements d’accueil et d’éducation de jeunes enfants, elles doivent veiller à mettre à disposition un nombre suffisant de couchettes. Les directeurs doivent communiquer aux caisses des écoles, les besoins pour septembre.

 

Je profite de cette note pour vous rappeler quelques points concernant la place de la sieste et du repos à l’école maternelle.

 

Sieste et repos en maternelle

Le mot sieste n’apparaît pas dans les instructions officielles. Seul le principe posé par les textes s’applique : « L’organisation du temps respecte les besoins et les rythmes biologiques des enfants, tout en permettant le bon déroulement des activités et en facilitant leur articulation ».

 

L’établissement de l’emploi du temps est donc un acte pédagogique majeur. Un indice de non-pertinence de la sieste est souvent son inscription dans l’emploi du temps, dans des horaires intangibles sur l’année. Des enfants qui n’ont plus envie de dormir sont alors obligés de se reposer dans un lieu et dans une posture qui ne leur conviennent plus. Suivre les rythmes biologiques d’un enfant qui grandit, cela implique la constitution de groupes dans lesquels les enfants peuvent repérer comment ils grandissent.

 

Sieste, moments de repos, activités calmes sont à penser en continuité et dans une progressivité de la SP à la SG où l’organisation des activités de la journée reste fondamentale.

 

Au fil des sections,

 

En toute petite section et petite section, il est souvent prévu dans le déroulement de la journée que tous les enfants fassent la sieste après le déjeuner.Lorsqu'ils entrent à l'école, les petits doivent parfois se lever plus tôt qu'auparavant et, surtout, le rythme de leur journée est beaucoup plus fatigant. Il convient avant tout d’éviter au nom du « rythme de l’enfant » en général, de proposer des siestes systématiques à tous. Surtout si elles ont la même durée pour toute la classe, toute l’année de PS, puis de MS.

 

Vers 3 ans, un enfant a encore besoin de dormir onze à douze heures par période de vingt-quatre heures. Même s'il s'agit d'une moyenne, qui varie beaucoup d'un enfant à l'autre, la sieste est absolument nécessaire pour certains.

L’aménagement des salles de classe doit prendre en compte la nécessité pour les élèves de se reposer, puis de participer avec le maître à des activités qui préparent physiologiquement et cognitivement aux apprentissages.

Si malgré cet accompagnement, l’enfant ne s’endort pas au bout de 20 mn environ, on le fera lever. Il n’a certainement plus besoin de la sieste. Des activités silencieuses lui seront proposées si le local est partagé.

 

En moyenne section, l'enfant grandit. Ses besoins évoluent. Il peut toutefois y avoir des différences de rythmes suivant les enfants. La sieste est proposée aux enfants de 4 ans. Une analyse du contexte sociologique et de l'environnement est indispensable. Les enfants sont-ils dans de bonnes conditions de sommeil la nuit ? Le trajet vers l'école est-il long et oblige-t-il à un lever exceptionnellement matinal ? Est-ce que des activités calmes en début d'après-midi sont suffisantes pour répondre aux rythmes biologiques ? C'est toute une réflexion sur le rythme de la journée et de l'alternance des activités qui doit être effectuée. Durant l’année de moyenne section, la sieste va progressivement devenir temps calme.

 

En grande section, la sieste n'est plus à l'ordre du jour. Un temps calme assurera la liaison temps périscolaire/temps scolaire.

 

Rappel sur les cycles de sommeil

On peut réveiller un enfant au bout d’une vingtaine de minutes, ou le laisser dormir tout son cycle, soit en fonction des enfants entre 1 h 20 et 2 h. Si on fixe arbitrairement la durée de la sieste à 1 h, on réveille l’enfant dans les phases de sommeil profond, et il ne profite pas de sa sieste. Les enfants se réveillent en général spontanément à la fin du cycle.

On sera vigilant au moment où l’enfant sort du sommeil paradoxal et où il est prêt à se réveiller. Il faut éviter qu’il ne plonge dans un autre cycle de sommeil, ce qui l’empêcherait probablement de dormir le soir à la maison.

 

L’articulation cantine- classe doit être prise en compte. Il n’est pas concevable que des enfants de PS qui sont couchés à 12h30 fassent encore la sieste à 15h30. C’est tout le cycle du sommeil qui en sera bousculé.

 

Il est donc important de faire, avec les familles, une évaluation des besoins individuels des enfants, quantitative et qualitative, à partir de questionnaires et entretiens.

Le repos à l’école étant en effet destiné à compléter le sommeil à la maison.

 

 


Date de création : 25/06/2010 @ 04:26
Dernière modification : 25/06/2010 @ 04:26
Catégorie : Organisation générale
Page lue 1917 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Recherche





Mise à jour
Samedi 10 janvier 2015
Site mis en ligne en nov 2009

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne


En direct des écoles

Actions en cours

Calendrier


Parents d'élèves

Ressources locales

Sites thématiques

^ Haut ^

Circonscription de Schoelcher-Académie de la Martinique


  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL