Site de la Circonscription de Saint-Joseph

http://cms.ac-martinique.fr/circonscription/saintjoseph/

Présentation (L.V.R.C)

Langue Vivante Régionale Créole

« On ne se construit bien qu'avec des racines solides… »

Jean-Claude Louis-Sidney : Animateur LVRC  (langue vivante régionale créole)
Mail : Jean-claude.louis-sidney@orange.fr Jean-Claude.Louis-Sidney@ac-martinique.fr

Tél : 0696 34 28 27
Message  écrit à déposer au secrétariat de la circonscription,

IEN chargée de la mission LVR Créole : Dominique Saint-Prix Bertholot
Conseiller pédagogique LVR Créole pour la circonscription de St-Joseph: Robert Nazaire


Cher(es) (s) collègues,
J’ai le plaisir de vous informer que cette année notre académie a pris des dispositions intéressantes en faveur  de la LVRC  (Langue vivante régionale créole) puisqu’en effet 10 animateurs ont été nommés sur l’ensemble des circonscriptions de la Martinique. Je suis donc missionné sur la circonscription de ST-Joseph.

Mission

L’animateur en langue vivante régionale dans le cadre du projet académique pour les langues vivantes a pour mission :
 
de contribuer :

Pour ce qui est de la langue beaucoup d’entre nous et beaucoup d’enfants aussi la parlent  et la comprennent.
Donc  l’effort à ce niveau consistera surtout à inciter l’élève à prendre la parole dans la langue. Bien  sûr il nous reviendra de corriger les maladresses comme nous le faisons, en français, en anglais ou toutes autres langues.
Pour les collègues qui ne sont pas des locuteurs créoles, ils pourront  faire des échanges de services quand il s’agira de la langue proprement dite.
Ce qui est surtout fondamental c’est l’aspect environnemental et culturel.
 Nous devons utiliser tout ce que nous offre notre patrimoine culturel  pour  augmenter les chances de réussite des élèves.
En effet, une meilleure connaissance de l’environnement culturel peut renforcer la motivation et contribuer à la réussite et à la formation citoyenne.

Pour notre information et pour comprendre que nous ne sommes pas isolés.
Cet enseignement s'applique actuellement au basque, au breton, au catalan, au corse, au créole, au gallo, à l'occitan-langue d'oc, aux langues régionales d'Alsace, aux langues régionales des pays mosellans, au tahitien, ainsi qu'aux langues mélanésiennes (drehu, nengone, païci, aïje). »

Projet

Les enseignants désireux conduire un projet peuvent prendre contact avec moi.
Un conseiller pédagogique LVR et l’animateur LVR vous porteront leur soutien éventuel.

Nous devons utiliser les opportunités afin de développer la pratique de la langue et de la culture régionale
Tenir compte des richesses culturelles de chacune des villes de la circonscription. Ainsi, bien des projets pluridisciplinaires, facilitant des échanges intergénérationnels, peuvent être conçus : « Krab Matinik », « Lizin komin-lan », « Pwason Matinik », « Alimentation et produits locaux »…
Tenir compte du patrimoine du pays : musées, pratiques artisanales, ruines, habitations…
Tenir compte des structures culturelles et des possibilités de partenariat : service culturel de la ville, foyers ruraux,  associations…
Tenir compte de la succession de faits culturels et historiques inscrits ou pouvant l’être dans un calendrier : Insurrection du Sud – « Nwel Matinik »- « Kannaval » - « Périod la rékolt », « Pak » - « Abolition de l’esclavage »…

Une  semaine du créole dans  la circonscription peut être programmée pour le mois de mai ou de juin: prestations (danses traditionnelles, mise en espace de textes,  de contes et de chants créoles…) -Expositions…
Hommage à Eugène Mona pour le mois de mai ou de juin.
Présenter en créole sa ville ou un secteur géographique  (son quartier, des rues…) en utilisant éventuellement les panneaux sur lesquels sont indiqués des noms de rues et de quartiers.
 Apprendre à écrire le créole. Formation dispensée par l’animateur aux enseignants qui préparent leur habilitation et à leur classe.