Site de la Circonscription de Saint-Joseph

http://cms.ac-martinique.fr/circonscription/saintjoseph/

Les moustiques (Les Sciences)

 

Les moustiques..... ça pique  !

 

--> Un exemple de séquence menée dans une classe de Moyens/Grands. La présentation générale et les annotations permettent une adaptation de la séquence à tous les niveaux de tous les cycles.

Moustique.jpg  1ère partie : identification du moustique (doc pdf, 219 ko)

 

Dans la 2ème partie, les élèves essaient  d'obtenir des larves de moustiques pour observer leur développement et leur transformation en insecte volant. Ils en déduisent des moyens de lutte contre la prolifération des moustiques (destruction des gîtes, protection des prédateurs naturels, etc...)   ICI

 

Dans la 3ème partie, les élèves partent à la recherche de gîtes aux alentours de l'école :  ICI


--> Un exemple d'ouvrage dans lequel les élèves peuvent identifier l'insecte qu'ils ont observé (cf. séance ci-dessus) c'est-à-dire le moustique :

Imagia Découverte du monde - Editions Fleurus - ANIMAUX

 imagia.gif pour voir l'extrait intéressant, cliquer sur l'image

 

 

--> Trois vidéos intéressantes sur le sujet (à diffuser tout à la fin de la séquence) :

 

Un petit dessin animé racontant le cycle de vie du moustique : http://www.dailymotion.com/video/x3b70t_drass-le-cycle-du-moustique

 

Un très beau documentaire (payant) : http://www.vodeo.tv/documentaire/alerte-moustiques

 

L'émission "C'est pas sorcier : Les moustiques ça trompe énormément !" (si elle vous intéresse contactez l'animatrice sciences) avec sa fiche élève (réalisée par Sandrine Gaudillière) :

pdf_2.jpg

Fiche élève de l'émission C'est Pas Sorcier sur les moustiques 16Ko

 

 

--> Des documents élèves pour travailler en français sur le thème des moustiques (réalisés par Sandrine Gaudillière):

pdf_2.jpg

Moustiques en français (411 ko)

 

--> Des documents élèves divers :

 

pdf_2.jpgSchéma légendé du moustique ( l'enseignant peut effacer les légendes et demander aux élèves de les retrouver)  637ko

 

pdf_2.jpgDécouper les images et reconstituer le cycle de vie du moustique (266 ko)

 

pdf_2.jpg Reconnaître les différents insectes (L'enseignant peut aussi écrire les noms sous chaque insecte ; les élèves devront alors reconnaître le dessin du moustique observé en classe et ils pourront alors en déduire son nom) 411ko

 

 

Le saviez-vous ?

• le moustique est un insecte : il a 3 paires de pattes
• c’est un diptère = une paire d’ailes
• le corps du moustique est divisé en trois parties comme tous les insectes : tête/ thorax/abdomen
• la tête du moustique femelle possède une trompe pour aspirer le sang
• l’Aedes albopictus (« moustique tigre ») se reconnaît par son aspect zébré noir et blanc
• l’Aedes albopictus pique préférentiellement en début de matinée et en fin de journée
• l’Anopheles pique préférentiellement la nuit
• pour que le moustique se reproduise, il faut un mâle et une femelle
• le mâle et la femelle se nourrissent de nectar. Seule la femelle se nourrit du sang de l’homme ou des
animaux à sang chaud pour assurer la maturation des oeufs
• le moustique pond des oeufs dans l’eau
• le moustique existe sous 4 formes selon son stade de développement : oeuf, larve, nymphe et adulte
• le cycle de vie du moustique comprend les étapes suivantes :
- l’accouplement
- la ponte par la femelle après l’accouplement généralement, après un repas sanguin
- l’éclosion des oeufs et la naissance des larves
- la croissance des larves par 4 mues successives
- la métamorphose de la larve en nymphe, en fin de croissance
- l’émergence de la nymphe en moustique adulte mâle ou femelle apte à la reproduction
• le moustique adulte a une vie aérienne (vit dans l’air)
• les oeufs, les larves et les nymphes ont une vie aquatique : vivent dans l’eau (propre ou sale). Leur lieu
de vie s’appelle « gîtes »
• les gîtes larvaires sont : - naturels (ravines, mares, plantes engainantes, bambous, creux de troncs
d’arbre…) ou créés par l’homme (déchets, vieux pneus, soucoupes de pots de fleurs, vases à fleurs,
boîtes de soda, gouttières, fûts et citernes d’eau).
• l’Aedes albopictus adulte se repose dans la végétation dense et les hautes herbes