le site de la Circonscription du Lamentin

http://cms.ac-martinique.fr/circonscription/lamentin/

le RAR du Lamentin (Education prioritaire)

 
Réseau Ambition Réussite de   PLACE D’ARMES 2*
 
 
        
Partenaires:
Ecoles :Elémentaire : Zobda Quitman « C » et Ecole de Sarrault
PREAMBULE
 
En juin 2005, le taux de réussite au DNB (diplôme national des brevets) était de : 36% au collège Place d’Armes 2.
Depuis, la relance de l’éducation prioritaire le collège constitue avec l’école élémentaire Pierre Zobda Quitman « C » et l’école primaire de Sarrault, un réseau ambition réussite.
 
 
COLLEGE
PZQ « C »
Sarrault
Nombre d’élèves
358
254
200
Effectif du réseau
812
Nombre d’enseignants
 
35
 
14 + 3 RASED
 
10 + 3 RASED
Moyenne classe/écoles
 
25,5
Moyenne classe/collège
 
20,6
Nombre d’enseignants bénéficiant d’un stage filé
 
 
1
 
1
Nombre d’assistants pédagogiques
 
4
 
INDICATEURS DES DIFFICULTES
Nombre d’élèves ayant 1 an de retard au CP : 4
Nombre d’élèves maintenus au CP : 3
Nombre d’élèves ayant 1 an de retard au CE2 : 16
Nombre d’élèves maintenus au CE2 : 1
Nombre d’élèves ayant 1 an de retard au CM2 : 14
Nombre d’élèves maintenus au CM2 : 1
Nombre d’élèves pris en charge par le RASED : 16
Nombre d’élèves suivis par un psychologue : 11
Nombre d’élèves orientés en SEGPA : 0
Nombre d’élèves intégrés : 4
CONSTATS
 
Il est important de noter que les élèves de Pierre Zobda Quitman sont originaires en partie de la Zone Urbaine Sensible (ZUS) avec 3,7% d’élèves non francophones.
Les élèves de Sarrault sont issus d’un milieu socioculturel et économique défavorisé.
Les résultats des élèves aux évaluations nationales sont les suivants :
 
 
CE2
6ème
 
Français
Maths
Français
Maths
National
70,7%
69,9%
57,07%
64,01%
Académie
68,7%
60,9%
48,57%
54,23%
 
Circonscription
70,9%
62,6%
Collèges du secteur
48,06%
53,19%
Réseau
63,2%
56,8%
44%
49%
 
 
EN FRANCAIS
 
1) À partir des évaluations du CE2
On note des progrès par rapport aux évaluations nationales.
Hypothèses de progrès liées :
- à l’introduction de la phonologie en section des grands de la maternelle
- au développement de la culture d’évaluation : les élèves sont évalués dès leur entrée au CP et tout au long du CE2, ce qui permet la mise en place de groupes de besoins.
- aux actions mises en place au cycle 2, notamment en lecture avec la littérature de jeunesse.
 
2) À partir des résultats de la fin du cycle 3 et de 6ème
On peut s’interroger sur la déperdition constatée suite aux évaluations de 6ème. Que se passe t’il tout au long du cycle 3 qui expliquerait cette baisse des performances ?
Hypothèses :
- Suite aux inspections, une réflexion sur les séances d’apprentissage de la lecture et une analyse des séances s’impose.
- Les séances classiques de français  (leçon /règle /exercices répétitifs très contextualisés) ne permettent pas un transfert optimum des compétences.
- Il faudrait différencier le niveau de compétences à atteindre par niveau en mettant en place une progression fine sur tout le cycle en respectant les rythmes d’acquisitions.
 - Insuffisance des productions écrites 
 - Difficulté à lier la lecture, l’écriture et les outils de la langue et à mettre en place des progressions adaptées aux besoins en ORL.
 
EN MATHEMATIQUES
 
- A partir des évaluations nationales, des progrès notables ont été réalisés surtout en géométrie
- Les résultats en numération / grandeurs et mesures / exploitations des données numériques/ calcul mental/ résolutions problèmes restent encore en souffrance.
 
  • Constat fait suite aux observations de séances
- Durée et fréquences des séances à revoir (exemple : calcul mental)
- Pas d’harmonisation des pratiques, des exigences et des méthodes, du langage dans les écoles et entre les écoles et le collège.
.- Méthode de travail des enseignants souvent « conservatrice » d’où des difficultés de transfert des compétences
- Cloisonnement des classes, réflexion insuffisante en équipe sur les causes de l’échec.
- Réflexion à développer sur le choix et l’utilisation des outils en classe.
  • Déficit constaté chez les élèves
- Manque d’intérêt pour la matière
- Mémorisation défaillante (exemple : tables de multiplication)
- Méthodes de travail et stratégies de résolution de problème non adaptées ou non mobilisées à bon escient.
- Leçons non sues.
- Difficultés devant des situations relevant de raisonnements très simples
  • Constat formation des enseignants
- Accent mis pendant les deux dernières années sur le français au détriment des mathématiques
- Défaut de candidature pour les stages en sciences et en mathématiques
 
 
 
LES AXES DE TRAVAIL
 
  • Développer de manière significative les performances des élèves en cycle 3 et en 6ème en français et en maths (- Atteindre 75% de réussite aux évaluationsdeCE2/6èmeet 65 à 70% au DNB)
  • Améliorer la continuité des apprentissages (- Analyse de pratiques : préparations de séquences avec les professeurs référents et les professeurs des écoles ; mise en ½uvre dans les classes ; constats  - Actions spécifiques en français et en maths : voir projets en annexe  - Conception d’outils de pilotage des apprentissages : progressions, évaluations - Formation des enseignants : analyse de pratiques et harmonisation des outils, formation pointue en maths, outils de la langue française, production d’écrits.
  • Repérer très tôt les élèves en difficulté et mettre en place des actions spécifiques pour leur prise en charge  (- PPRE -PPS - Soutien - Actions pour réduire les difficultés sociales et psychologiques : voir projets COP/Psy/Assistante sociale).
  • Investir le hors temps scolaire (- Etudes encadrées - Ecole ouverte - Aménagement de lapause méridienne : voir les projets études du soir avec l’OMASS et le FR de Sarraut)
  • Permettre aux familles de s’impliquer (- Remises individuelles et explication des bulletins aux parents à la fin de chaque trimestre. - Mise en ligne des résultats des élèves - Organisation de réunions d’information (exemple : hygiène, santé, nutrition). – Création d’un espace parents)
 
 
 
LES OBJECTIFS 
 
I)                  Pédagogiques : Développer une appétence pour l’apprentissage et une curiosité pour le savoir.
Amener les élèves à construire leur projet de réussite personnelle et professionnelle.
Faire en sorte que tous les élèves maîtrisent les compétences et les connaissances du socle commun.
II)               Educatif : Contribuer à l’épanouissement de l’élève pour une meilleure adaptation aux exigences de la société (devenir responsable et autonome).
                            
 
 
 
L’EVALUATION DU PROJET
 
AXES
OBJECTIFS
SUIVI ET EVALUATION
  • Développer de manière significative les performances des élèves en cycle 3 et en 6ème, en français et en maths.
 
 
- Atteindre 75% de réussite aux évaluationsdeCE2 et de 6ème
- Atteindre 65 à 70% au DNB
 
- Résultats aux évaluations nationales CE2 et 6ème et CM2
- Nombre d’élèves passant la seconde épreuve des évaluations CE1
- Taux d’orientation en LGT et en LP
 
 
 
  • Améliorer la continuité des apprentissages
- Création d’une cellule de liaison pédagogique au sein du réseau
- Elaborer une progression en maths du CP à la 3ème
- Permettre aux enseignants des écoles et du collège de suivre conjointement les stages initiés par le réseau
- Permettre à des enseignants volontaires de travailler ensemble et d’analyser leur pratique
 
 
- Evaluations et progressions élaborées ensemble (écoles/collège) (trimestriels)
- Nombre d’enseignants ayant participé au(x) stage(s) de formation (annuel)
- Nombre de séquences (français, maths, anglais) élaborées, observées et analysées ensemble (trimestrielles)
- Utilisation du livret scolaire comme outil de liaison.
 
  • Repérer très tôt les élèves en difficulté et mettre en place des actions spécifiques pour leur prise en charge  
- Repérer les élèves à risque (langage)
- Permettre une meilleure prise en charge des élèves en difficulté
 
- Nombre de PPRE mis en place
- Nombre d’élèves bénéficiant d’un soutien au sein de la classe
- Suivi et analyse des résultats des élèves
- Nombre d’élèves touchés par les actions proposées
  • Investir le hors temps scolaire
- Permettre à des élèves qui ne bénéficient pas d’un cadre idéal à la maison, de faire leur travail scolaire.
- Permettre à l’élève de s’épanouir au travers d’activités culturelles et sportives.
- Nombre et assiduité des élèves inscrits aux activités.
- Rapports des professeurs référents et des directeurs (comportement des élèves, implication des élèves dans la vie du collège et de l’école)
- Taux d’absentéisme
 
 
  •  Améliorer la relation école/famille
- Permettre aux familles de s’impliquer
- Nombre de parents ayant participé aux rencontres de remises de bulletins, aux réunions d'informations...
- Nombre de parents ayant consulté la base de données (mise à disposition de la salle informatique). 
 
 
BESOINS DU RESEAU
 
  • Dotation pour l’aménagement du hors temps scolaire (livres, jeux de société, …..)
  • Dotation pour l’amélioration du cadre de vie
  • Renouvellement du matériel pédagogique pour une amélioration des pratiques (voir projet de mathématiques)
  • Dotation en matériel informatique
  • Dotation en matériel d’EPS
 
 
BESOINS EN FORMATION
 
·        Maternelle 
      Langage : « Apprendre à repérer les difficultés des élèves et leur prise en charge »
 
·        Ecole/Collège 
Maîtrise de la langue française : « La production d’écrits et les outils de la langue »
Mathématiques : « Les concepts fondamentaux depuis le cycle 2 »
TICE : « Intégration des TICE dans les pratiques pédagogiques »
« Le partenariat avec les familles »
 
Collège de PLACE D’ARMES 2